Où sont mes larmes

Celles qui brûlent l'âme

Griffures du coeur

A n'importe quelle heure

Status quo de leurs ébats

Sur la joue en manque d'éclat

Où sont mes larmes

Qui se cachent dans l'âme

Torsions du coeur

Se moquent de l'heure

De l'abîme, elles ne s'élèvent plus

A la paupière, ne viennent plus

Où sont donc ces larmes

qui manquent à mon âme

Fuite loin du coeur

Pour éviter l'heure

Tapies, elles sourdent soudain

Et d'un flot se jettent sur mes mains

Sont-ce là mes larmes, les vraies ?

A fleur de coeur elles auraient mieux fait

De rester vibrantes, libres, belles-dames

Elles manquaient tant à mon âme

 ãCatherine Borbàs, 2015