vendredi 1 juillet 2016

Seul sur le sable, les pieds dans l'eau, le monde est bien trop beau. 'quelle ironie, se disait-il devant le soleil rougeoyant. Il se releva avec l'instinct de la peur qui le tenaillait depuis que ce satané médecin avait parlé, trop parlé. Non mais pour qui se prenait-il ce type pour lui asséner une fin si effroyable, une inéluctable saveur de mort si proche, trop proche. C'est sûr, il se prend pour Dieu ! Il shoota dans le sable, sentant sourdre la colèr. La mer limpide, au calme apaisant tenta bien de l'inviter, sa colère prenait... [Lire la suite]
Posté par katinka à 02:59:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]